15/03/2007

DRESDEN 1977

dresden

 

En leur temps pionniers du vynil d'occasion, les beaux magasins bruxellois l'Arlequouille accusent une très légère perte de vitesse ne pouvant être comparée qu'avec l'état de Dresden à la fin de la guerre 40-45 : départ d'un des fondateurs, licenciement sec du deuxième, accueil pour le moins tiède de la part des joyeux amis-organisateurs dans le magasin du centre historique et donc touristique, ouvertures tardives (jusqu'à 2 (DEUX !)) heures de retard, commandes aléatoires, dissensions internes, gestion des stocks hasardeuse, conseils juridiques particulièrement avisés, etc, etc. Mais tout cela va peut-être changer car un des gentils amis-fossoyeurs, coprophile de son état, a décidé d'y construire de gigantesques fosses d'AISANCE à l'uranium enrichi afin, dit-il, d'attirer le chaland. Et d'ajouter "De toutes façons, ça peut toujours servir pour entreposer les collectors..." De plus, en creusant, ils auraient découvert des vestiges archéologiques, probablement étrusques, dans un état de fossilisation avancée. Dont notamment des incunables pouvant se vendre à prix d'OR sur eBay : des cylindres de Patrick Topaloff à l'Olympia, des 78T de Degrelle International, candidat malheureux à l'Eurovision 1977, dont la reprise techno au didgeridoo de "Je suis une choucroute" n'avait convaincu ni les juges ni le public, ainsi que des 16T de Stéphane Steeman, vibrants hommages à la collaboration de Baudouin pendant la guerre. Et cerise sur le gâteau, des clystères contenant les tout premiers enregistrements de Guy Lemaire, avant qu'il ne devienne alcoolique..." Gageons que cette brillante équipe nous surprendra encore avec d'autres idées relevant il est vrai de la géométrie non-euclidienne mais cependant non dépourvues d'un certain cachet bucolique voire primesautier ou même sylvestre... Car il est vrai, bien chers frères, que nos joyeux amis-actionnaires sont justes mais bons...

La semaine prochaine, nous parlerons de l'américain-frites au Vermouth...

19:55 Écrit par SON OF BLOG dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.