11/10/2006

DANS UN FLASH EBLOUISSANT

Planet%20of%20the%20Apes

 

C'est la joie dans les chaumières… Lampions et bals musettes… Paillettes et gueules de bois… On sort les TVs sur le trottoir et on danse dans la rue pour la bouffonnerie électorale… Votons pour les moins mauvais, entendons-nous, votons pour l'environnement, la couche d'ozone, les mines de smegma de la Gaule subcarpathique, la transhumance des castors, le lancer de nains en Basse-Saxe, la vivisection des coprophiles en série, la résurgence de l'esprit tribal, la castration de Fabiola, le ramassage des ordures en apensateur, la colostomie de Bernadette (Chirac, pas Soubirou…), la lutte contre l'apnée juvénile, les penchants dangereusement syphilitiques de nos édiles, le pelage de Jospin (ressemblant à s'y méprendre à un caniche nain de Poméranie en rut), etc, etc. C'est toujours mieux que rien, nous serine-t-on! Mais même pas…

 

Dès sa naissance, la politique est en soi une aberration. Dans la Grèce Antique, il s'agissait notamment d'une réunion d'hommes bénéficiant d'un certain statut et d'une organisation de la société où celle-ci n'était pas distincte de l'individu. On peut donc dire que dès le début, la politique était dans les mains de privilégiés et que la communauté primait sur l'individu, qui n'existait pas en dehors de celle-ci. Cela n'ayant jamais véritablement changé au cours des siècles, il en découle que de nos jours, l'essence-même de tout parti politique, sans distinction, est faussée et est porteuse d'un germe de pourriture nuisible à une véritable démocratie.

 

Comment s'étonner alors que les quelques bonnes intentions de certains (déjà peu nombreux) soient perverties dès lors qu'elles s'inscrivent dans le cadre d'un parti politique, quel qu'il soit ? Pourquoi se voiler la face et voter en bon père de famille pour se donner bonne conscience quand on sait que nos gouvernements et nos élus alignent leurs politiques sur les diktats d'institutions comme l'OMC, le FMI ou la Banque Mondiale, elles-mêmes noyautées par les lobbyistes des multinationales qui tiennent les véritables rennes du pouvoir (Incidemment mais pas coincidemment, les coalitions politiques sont aussi appelées cartels…)? Comment nier que la démocratie n'est qu'une abstraction théorique? L'homme ne serait alors réellement libre que dans un monde a-politique, sans AUCUN parti, même alternatif ??? Ce qui signifierait que la vraie liberté exige de faire table rase de TOUT et de repartir sur d'autres bases.

 

Ce qui est, évidemment et malheureusement, une utopie, qui amène les meilleurs d'entre-nous à prier pour un changement planétaire brutal et irréversible où l'on perdrait tout, comme dans le rugissement d'un moteur. Quelques exemples en vrac :

 

- un hiver nucléaire global;

- une nouvelle ère de glaciation;

- la montée inexorable des océans finissant par recouvrir les ¾ de la planète;

- un exorcisme à rebours provoquant l'ouverture des Portes des Enfers, des Pâques Noires et une Assomption Négative;

- le retour des grands reptiles;

- le Second Avènement d'Hervé Brouhon;

- la résurrection inamicale et affamée de nos morts;

- le coming-out érectile de la Princesse Mathilde;

- l'ouverture de certaines dalles au fond des fosses océaniques et la remontée à la surface de ce qui se tapissait derrière;

- le come-back transgenre de Nana Mouskouri;

- un virus tuant 99% de la population mondiale;

- la destruction irréparable des systèmes informatiques centraux des institutions financières, des organismes de crédit et d'Internet;

- la disparition soudaine de l'électricité;

- le contrôle des routes, autoroutes, voire des autostrades par des monstres motorisés;

- une pandémie du virus de la rage affectant les humains;

- le soulèvement d'un nombre de plus en plus grand de pauvres, SDFs, lépreux et trisomiques de tous pays, atteints de diarrhée explosive et dévorant les décideurs et autres nantis…

 

Marcher sur les restes du Vieux Monde… Explorer le V, le X ou le M sur les Océans Aberrants, à la Croisée des Vents Sauvages, là où s'échouent les carcasses des ordinateurs sans âme pour y rouiller pendant plusieurs éternités… Ça laisse rêveur…

 

Mais après ? L'homme étant ce qu'il est de par sa nature, il y a fort à parier que les quelques survivants de l'Apocalypse tant souhaitée, n'ayant rien appris des erreurs et horreurs passées, reconstruiraient la même chose, lentement mais sûrement, pour finir par s'auto-détruire à nouveau et tout recommencer en un cycle sans fin…

 

L'utopie n'étant même pas envisageable, que nous reste-t-il à part un vide abyssal, une chute interminable dans un univers de pur chaos où les corps n'en finissent pas de disparaître dans un flash éblouissant ?…

 

Ite missa est,

Gloria in excelsis Deo…

 

mad-max-2-04

 

08:57 Écrit par SON OF BLOG dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

quelle verve ! ... quelle rage ,

Écrit par : zelda | 11/10/2006

De fait, c'est de la rage face à un monde absurde où on vote pour avoir l'impression d'en être un acteur alors qu'on le subit... Y pas que de la rage... Y aurait pas aussi de la betterave ?...

Écrit par : SON OF BLOG | 16/10/2006

Les commentaires sont fermés.