28/07/2006

VOIRE IMPROBABLE OU PEUT-ETRE PAS.....

 

Des scientifiques, tombés depuis dans un état de stupeur catatonique, viennent de mettre à jour les fossiles de deux prédateurs d'une espèce inconnue dans les contrées sauvages et reculées de l'Antarctique. Ils présenteraient de curieux signes de dégénérescence épileptique avancée, seraient encaqués dans une énigmatique substance figée possédant certaines caractéristiques d'un liquide séminal bien fait et arboreraient d'étranges dents en orichalque, le métal mythique des légendaires Atlantes. Il est à noter que lors de leur exhumation, les deux vieux fourbis ont dégagé d'étranges gaz fétides et néanmoins corrosifs.

 

Confus mais aux abois, les experts se perdent en conjectures face à ces vestiges d'un autre âge. D'autant plus que selon la datation au carbone 14, ils seraient plus âgés que Fabiola et son truc en plumes, ce qui est scientifiquement impossible voire improbable.

 

Il faut néanmoins préciser que 47 millions de documents nazis viennent d'être exhumés des serres de Motril. Mais ceci est probablement une autre histoire. Ou peut-être pas…

15:55 Écrit par SON OF BLOG dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/07/2006

LE SYNDROME DE STOCKHOLM EN TERRE SAINTE

 

La Palestine, d'abord. Le Liban, maintenant. Sous de fallacieux prétextes. Les politiques israéliens n'ont-ils donc rien appris de la Shoah ? Ne se rendent-ils pas compte qu'ils font subir à des milliers d'innocents ce qu'ils ont subi à une certaine période, les chars et roquettes remplaçant avantageusement le Zyklon B ?…

Et si les familles (civiles et innocentes, cela va de soi) des membres du Likoud étaient kidnappées et enfermées dans une espèce de Guantanamo ? Il y aurait bien un endroit disponible quelque part en Pologne… Ca ferait PEUT-ETRE réfléchir ces assassins assermentés… Construire l'avenir en détruisant et en oubliant le passé n'est pas une solution… Ces gens (tout comme les ricains, d'ailleurs) en sont toujours à l'âge de la pierre : des brutes belliqueuses et ignorantes pratiquant la politique d'un donné pour un rendu et ce, de manière exponentielle.

Ils ont pourtant eu le temps et surtout l'expérience pour évoluer.

Darwin se serait-il trompé ???… Y aurait-il eu malversation ?…

Est-ce que j'ai dit "exponentielle" ? Beam me up, Scotty!

13:54 Écrit par SON OF BLOG dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : raquel welch, stockholm syndrom, adolf, zyklon b |  Facebook |

20/07/2006

RIEN QUE DE LA VIANDE...

 

En ces temps d'indicible ennui et de bétise surannée, comment résister à l'inexorable et insidieuse tentation de replacer quelques bons mots de l'ami Pierre Desproges sur le voetbal, qui, rappelons-le, n'est pas un sport mais la connerie humaine faite chair, savamment utilisée par les médias à la solde des multinationales pour encore mieux endormir et bêtifier le bon peuple, qui en oublie, l'espace de quelques semaines pénibles pour les non-initiés, ses réels problèmes, que taisent ces mêmes médias. Qui d'autre que lui en effet aurait pu mieux parler de cette grotesque masse de chair bestiale odoriférant le smegma chaud, de ces mâles lobotomisés en rut, de ces coups de boule et autres crachats, de ce cirque consternant et de ces éructations animales sentant bon le cassoulet du Gévaudan ? Qui d'autre ? Ah oui, Guy Béart ou Yves Duteil, peut-être, mais alors après un lavement rectal à base d'un savoureux cocktail d'absinthe, d'éther et d'extrait d'épiphyse... Mais cela est une toute autre histoire sur laquelle nous reviendrons prochainement ou peut-être pas, le tout dépendant ou non du flux et reflux des marées et de la brise de terre, là où Laura Palmer s'est échouée, une balise à ses côtés... Mais voilà que je poétise, je rosemonde, je dirais même plus, je glose (voilà un verbe qu'on n'utilise pas assez souvent; en plus ça rime avec glucose, fructose et saccharose, alors… (oui mais aussi avec névrose, nécrose et ostéoporose, merde alors!))… Hé oui, ça me prend parfois, surtout à la période des soldes… Mais nous nous écartons de notre sujet. Or donc, voici ce savoureux pamphlet sur ces grotesques pénis en mouvement essayant de projeter leurs spermatozoïdes faisandés dans un ovule fermenté:

 

"Voici bientôt quatre longues semaines que les gens normaux, j’entends les gens issus de la norme, avec deux bras et deux jambes pour signifier qu’ils existent, subissent à longueur d’antenne les dégradantes contorsions manchotes des hordes encaleçonnées sudoripares qui se disputent sur gazon l’honneur minuscule d’être champions de la balle au pied.

Voilà bien la différence entre le singe et le footballeur. Le premier a trop de mains ou pas assez de pieds pour s’abaisser à jouer au football.

Le football. Quel sport est plus laid, plus balourd et moins gracieux que le football ? Quelle harmonie, quelle élégance l’esthète de base pourrait-il bien découvrir dans les trottinements patauds de vingt deux handicapés velus qui poussent des balles comme on pousse un étron, en ahanant des râles vulgaires de boeufs éteints.

Quel bâtard en rut de quel corniaud branlé oserait manifester publiquement sa libido en s’enlaçant frénétiquement comme ils le font par paquets de huit, à grands coups de pattes grasses et mouillées, en ululant des gutturalités simiesques à choquer un rocker d’usine ? Quelle brute glacée, quel monstre décérébré de quel ordre noir oserait rire sur des cadavres comme nous le vîmes en vérité, certain soir du Heysel où vos idoles, calamiteux goalistes extatiques, ont exulté de joie folle au milieu de quarante morts piétinés, tout ça parce que la baballe était dans les bois?

Je vous hais, footballeurs. Vous ne m’avez fait vibrer qu’une fois: le jour où j’ai appris que vous aviez attrapé la chiasse mexicaine en suçant des frites aztèques. J’eusse aimé que les amibes vous coupassent les pattes jusqu’à la fin du tournoi. Mais Dieu n’a pas voulu. Ça ne m’a pas surpris de sa part. Il est des vôtres. Il est comme vous. Il est partout, tout le temps, quoi qu’on fasse et où qu’on se planque, on ne peut y échapper.

Quand j’étais petit garçon, je me suis cru longtemps anormal parce que je vous repoussais déjà. Je refusais systématiquement de jouer au foot, à l’école ou dans la rue. On me disait: " Ah, la fille ! " ou bien "Tiens, il est malade", tellement l’idée d’anormalité est solidement solidaire de la non-footballité.

Je vous emmerde. Je n’ai jamais été malade. Quant à la féminité que vous subodoriez, elle est toujours en moi. Et me pousse aux temps chauds à rechercher la compagnie des femmes. Y compris celle des vôtres que je ne rechigne pas à culbuter quand vous vibrez aux stades.

 

Pierre Desproges : Chroniques de la haine ordinaire."

 

N'est-il pas ?…

 

Aussi, je propose à tous ceux que le voetbal emmerde profondément d'inonder les forums voetballistiques de textes, commentaires et apophtegmes semblables. Ou de faire un simple copier-coller du texte ci-dessus. Ce serait un juste retour des choses après la pollution visuelle, olfactive voire tactile engendrée par tous ces cons, qu'on doit supporter à longueur d'année. Pour ma part, j'ai déjà infiltré et caviardé quelques uns de ces forums et je peux vous dire que ça SOULAGE !.....

14:29 Écrit par SON OF BLOG dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

01/07/2006

LA NAUSEE

Il est des vérités qu’il est bon de rappeler.

 

A transmettre au plus grand nombre possible car en ces temps voetballistiques, il serait bon que l’imposture cesse…

 

Les Français se pâment à nouveau devant ça, ces golden boys resacralisés après une quelconque victoire qui ne changera en rien le sort des sdf et autres sans-papiers. C’est vite oublier que ces purulents spécimens d’humanité, grisés de gloriole et pêtés de tunes,  se sont il n’y a pas si longtemps distingués en s’adonnant à l’éthylisme béat,  la coke, les filles, consentantes ou pas, le tout en même temps, bien entendu. Dans les banlieues, on appelle ça des tournantes. Dans le milieu du voetbal, c’est « fêter la victoire »…

 

En outre, le hooliganisme est apparemment transmissible aussi aux joueurs: n’oublions pas que Fabien Barthez, diplômé en racisme quantique et en éthique éthylique, fut en son temps condamné à 3 mois de suspension ferme et à des travaux d’intérêt général pour avoir craché sur un arbitre, de couleur bien entendu...  N’oublions pas non plus que cette sous-merde s’est montré immédiatement agressive vis-à-vis de journalistes venus l’interroger sur ses travaux d’intérêt général…

 

Franchement, qui croit encore un seul instant que le VOETBAL, le passe-temps favori des BEAUFS, est encore un sport?... Cet homoncule décérébré devrait être radié à vie et condamné à 1 an de prison ferme où il subirait chaque jour des doubles pénétrations, fist-fuckings et autres joyeusetés par des prisonniers et matons, de couleur, bien entendu... Un Abou Grahib ou un Guantanamo pour voetballers racistes, cons et passablement transgéniques (EPO, coke, dopage sanguin, amphétamines, etc)…

 

Puis, sur cette belle photo, quelle prestance, quel air inspiré, quelle pose hiératique...on dirait un hardeur albanais...

 

Et après ça, faudra pas s’étonner si les Français v otent Sarkozy….

21:08 Écrit par SON OF BLOG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |