09/03/2006

GELUCK, SI TU NOUS ENTENDS...

 

Il y a de cela bien longtemps, bien avant jadis, nous avions un humoriste qui faisait de la guérilla sur les ondes nationales : contre vents et marées, il y détournait une émission pour enfants de sa fonction première, à savoir non pas éduquer mais endormir dès le plus jeune âge, en y glissant insidieusement un contenu adulte et corrosif, ce qui avait pour effet salvateur de réveiller tout d’un coup les ados ou préados que nous étions par des salves satiriques décochées au petit écran, à ses jeux lénifiants et à ses publicistes fétides. Le Docteur G était encore en gestation mais nous avions d’ores et déjà notre Che télévisuel à nous !

 

Puis les années ont passé, la télé est devenue ce que nous connaissons et, parti sous d’autres cieux, le Bon Docteur est devenu un collabo de l’establishment et donc du pouvoir au travers de deux émissions franchouillardes très regardées et contribuant à l’apaisement des masses laborieuses. Ah mais que nenni ! Le Bon Docteur de s’en défendre : les gens ne le verraient que chez Drucker ! Ah, cela signifie donc que quelque part, il admet que ses prestations chez le Père Tranquille sont loin d’être remuantes. Il serait pourtant parti sous d’autres cieux pour faire ailleurs ce qu’il ne pouvait plus faire ici ! On se demande bien quoi au vu du résultat, à part passer la pommade, sous couvert de blagues bien inoffensives, à des personnalités aussi sympathiques que Sarkozy, Raffarin, Delon ou Clavier, bref l’antithèse absolu de tout ce à quoi il pouvait adhérer avant

 

Il faudrait donc aller chercher du côté de chez Ruquier pour retrouver le « vrai » Docteur G. Las ! Car que nous est-il donné de contempler ? Une bande de gauchos friqués s’adonnant à de vains exercices de fausse provoc sur des sujets d’actualité généralement anecdotiques (il est vrai que le design de l’affiche du film L’Enquête Corse est un sujet fort intéressant !!!), se passant la pommade (encore !) les uns les autres et étant visiblement très contents d’eux. Le tout chapeauté par un Mr Loyal insupportable de suffisance dans la position de celui qui sait tout mieux que tout le monde et qui se trouve au dessus de la mêlée. Une émission comme tant d’autres, où on entend des avis pas forcément éclairés – on se demande encore au nom de quoi ces gens sont sur un plateaux de télé – sur des sujets pas vraiment brûlants. Une émission faussement provoc donc et finalement réellement consensuelle et qui à ce titre est pire que celle de Drucker qui lui au moins affiche clairement son consensualisme.

 

Que voilà notre ancien guérillero du tube cathodique et des ondes hertziennes tombé bien bas ! Pour un peu, ça nous rappellerait Vichy et sa Pétasse… Et NON, Dr G., nous ne sommes pas jaloux de ta réussite sociale ni de tes pubs sur des chocolats très chers et très bourgeois, c’est bien ton droit, non, nous enrageons simplement d’avoir perdu quelqu’un de valeur, complètement récupéré par le système qu’il pourfendait jadis…. Ite missa est…

 

Or donc, si tu nous entend, Dr G, il serait effectivement peut-être temps de faire le point…

 

Allez, pour me remonter, je vais me remettre un bon Snuls, ça au moins, ça vieillit bien...

19:23 Écrit par SON OF BLOG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Concernant... Ruquier, je ne suis pas du même avis.
Quant à Geluck, ce ne sont pas ces émissions du dimanche soir qui le font vivre.
Et chez Ruquier, je crois qu'il y participe simplement... par plaisir.
Mais à chacun ses opinions...
Amitiés.

Écrit par : rhadamanthe | 09/03/2006

Chacun ses opinions, bien sûr! Ceci dit, c'est effectivement le Chat qui le fait vivre et toutes les pubs entourant la BD mais là aussi, il ne se renouvelle pas. Même fomule depuis des années... Mais de fait, pourquoi changer une recette qui marche? Pourquoi se mettre en danger alors qu'on peut vivre tellement confortablement ?

Écrit par : SON O BLOG | 09/03/2006

Les commentaires sont fermés.