25/02/2006

INTEGRISME AVIAIRE ET MICTION BINCHOUE

Bon. Nous sommes actuellement confrontés à deux problèmes d’envergure : les musulmans intégristes et terroristes qui font gicler les ambassades de pays abscons et qui brûlent les bandes dessinées comiques parce qu’ils sont furieux de ne pas avoir compris le gag...

 

  1. Définitions

 

Qu’est-ce que l’islamisme ? Une grande majorité de bons musulmans de base naïfs manipulés par des agitateurs sous le couvert du Coran qu’ils interprètent à leur manière afin de réaliser leurs desseins qui n’ont bien souvent rien à voir avec la religion mais servent plutôt leurs intérêts personnels.

 

Qu’est-ce que la grippe aviaire ? La crainte relayée par les médias et hommes politiques, même s’ils s’en défendent, d’une pandémie hypothétique car pendant qu’on parle de cela, on passe sous silence les motifs de fâcherie.

 

  1. Remèdes

 

Que peut-on faire contre la grippe aviaire ?

Etant donné qu’il s’agit surtout de peurs imaginaires et de rumeurs amplifiées, pas grand-chose. Mais on pourrait peut-être s’en servir pour combattre l’islamisme qui commence à nous les briser menu menu.

 

L’idée est simple et calquée sur une méthode qui a fait ses preuves au Moyen-Age : contaminer l’ennemi. Si jadis on balançait des carcasses d’animaux atteints de la peste, on peut très bien envoyer aujourd’hui des volailles mortes de la grippe aviaire dans les bastions ennemis.

 

Avons-nous des volailles en Belgique ? Oui, mais on les mange, donc ça ne va pas, parce qu’on aurait faim et moi, quand j’ai fin, je mange.

D’où question suivante : avons-nous des volailles qu’on ne mange pas et qui ne servent donc à rien ? Oui :

 

  1. Les poulets

 

 Mais encore faut-il trouver des poulets qui ont l’habitude de travailler en sous-marin, c’est-à-dire rompus aux opérations d’infiltration en territoire ennemi. C’est très simple : ces animaux pullulent à Molenbeek. Il suffit donc d’inoculer le virus de la grippe aviaire aux flics de Molenbeek et de les catapulter dans les foyers d’intégrisme à travers le monde et nous ferons ainsi d’une pierre deux coups en nous débarrassant de deux maux à la fois, parce que n’oublions jamais qu’un flic, ce n’est pas une vraie personne mais juste un leurre destiné à nous tromper pour mieux nous matraquer quand nous relâchons notre vigilance. D’ailleurs, David Vincent les aurait vus…

 

Nom de code de l’opération : Brigade Moureau

 

  1. Les Gilles de Binche

 

Ben oui, un Gille ça a des plumes, c’est con, inutile, ça mange des saloperies a des heures indues et en plus, c’est bruyant. Il s’agirait d’ailleurs de se demander pourquoi le gouvernement wallon n’a encore pris aucune mesure en matière de nuisances sonores à ce sujet. Bah, Francorchamps a sans doute ses raisons que la raison ignore… (En matière de nuisances sonores ET olfactives, ce passionnant circuit se pose par ailleurs un peu là…).

 

Or donc, une deuxième solution serait de catapulter en toute discrétion des Gilles de Binche contaminés dans les foyers du fondamentalisme rampant. A ce sujet, il est toujours bon de rappeler qu’aux côtés de l’Iran, de la Syrie, de l’Arabie Saoudite et de la Flandre, les Etats-Unis sont un des pays les plus fondamentalistes au monde, même s’il s’agit d’une religion différente…D’ailleurs, un Gille catapulté n’a pas besoin de passeport biométrique. Maintenant, si on n’a plus de Gille sous la main, un sosie de Ronny Coutteure peut toujours faire l’affaire…

 

Nom de code de l’opération : Quand passent les faisans

 

Et si ça ne marche pas, hé bien on peut toujours se rabattre sur une Solution dite Finale consistant à envoyer des canadairs remplis d’urine de Gilles aviairement grippés au dessus des pays précités…

 

Nom de code de l’opération : Porte ouverte à la Miction

 

On le voit, il est donc inutile de céder à la panique puisque ne nous ne sommes pas dépourvus face aux menaces et autres nuisances grevant le budget de notre beau pays.

 

Mais quand même, qu’est-ce que ça peut être con un Gille, surtout quand ça saute…

17:36 Écrit par SON OF BLOG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.