27/10/2005

GONADES ET CANTATES

Les légendes urbaines sont intéressantes. Il en existe d'ailleurs une selon laquelle la gare de Moustier-sur-Sambre serait perpétuellement en feu. Certes. Mais il en existe d'autres nettement moins connues et tout aussi attrayantes pour autant.

Alain Vanderbiest, toujours en vie, serait devenu hippie et fumerait des joints en Californie. Mireille Mathieu aurait réussi le troublant amalgame d'être un homme et une chaise percée. Les prétendues crises de vaginisme de la Princesse Astrid ne seraient rien d'autre qu'une vaste campagne de dénigration ourdie par le lobby des Femmes Imprévoyantes Socialistes de Thudinie (F.I.S.T.). Le Bar Le Dusquenoy à Bruxelles serait l'épicentre de la foudroyante vague d'épisiotomies frappant notre poudroyante capitale. Elio serait l'inventeur du stakhanovisme béant. Les universités d'été du PS seraient en réalité une couverture pour d'inquiétants trafics de gonades caviardées et avariées. Quand la mer est pleine et la lune reflue, en tendant bien l'oreille, on entendrait comme un lointain écho des cantates de Jean-Claude Borelly. Guy Mathot ne serait pas mort non plus mais se serait rendu terra incognita dans les montagnes reculées d'Azerbaïdjan afin d'y retrouver d'antiques manuscrits runiques qui seraient le fondement, selon lui, du programme du Nouveau PS. La Gay Pride aurait été récupérée par des factions politiques diverses z'et variées (mais ça, ce n'est peut-être pas une légende…). Namur, Charleroi, Liège et La Louvière collaboreraient à l'organisation d'une gigantesque Baraki Pride. Albert Deguelle et André Torrent se seraient mariés dans le plus grand secret dans les gorges profondes de Silésie et auraient adopté un castor nain de l'Unesco. Claude de Spiegeleer, aussi appelé le Nettoyeur des Comptes Sociaux, aurait agi sous la contrainte et n'aurait été qu'un simple exécutant, "un peu comme Eichmann" ajoute-t-il. Deejay Reynders aurait en permanence des croûtes de smegma aux commissures des lèvres, mais il n'est pas précisé de quelles lèvres il s'agit. Julien Clerc se serait immolé par le feu en Californie, au bord de la mer et de ses terrains vagues. De noirs soupçons pèseraient sur l'organisation par Michel Daerden de concours de descente de Piedboeuf en kayak. Christian Barbier – l'Homme du Picardie, donc – parcourrait inlassablement le Mékong à la recherche de sa péniche. Elio, toujours lui, parcourrait inlassablement ses propres voies navigables à la recherche de son pénis. Sheila se rendrait régulièrement à la cinquième avenue, vingt-huitième étage, appartement deux mille. Le Prince Philippe serait quant à lui un translover, c'est-à-dire 'officiellement' hétérosexuel recherchant le contact avec des transsexuées, ce qui lui permettrait de satisfaire son homosexualité refoulée, en faisant joujou avec un pénis sans pour autant avoir à fréquenter de 'vrais' hommes et ainsi passer pour homosexuel. Idem pour le Prince Laurent mais celui-ci rechercherait plutôt le contact avec des dauphins transsexués non opérés. Patrick Topaloff aurait ouvert un salon de coiffure à Ibiza, où les coiffeuses et shampooineuses, viriles et moustachues, seraient bien montées sur skateboards. Une autre légende voudrait que le droit de crève aurait enfin été accordé aux ouvriers, allochtones et autres clandestins, que l'on déverserait une fois roidis dans de mystérieuses fosses océaniques récemment découvertes dans certains endroits reculés de la Sambre. Sans oublier Sars-la-Buissière, dont les sous-sols renfermeraient un véritable réseau de caches souterraines où des sosies de Ronny Coutteure seraient élevés en batterie… Et une dernière et pas des moindres: les burlesqueries et les absurderies, voire l'absconsité et dans certains cas la viscosité offriraient un sauf-conduit honorable sur les territoires stériles et mercantiles de L'Hypermarché Global.

Car ainsi que l'a si brillamment exposé André Urbain dans sa monumentale somme "De l'Influence de la Pensée sumérienne sur les Défécations précoces, précédé des Désirs cirrhosés et clitoridiens d'un Grand Reporter en Exil roulant dans un vieux Taxi", BOUCHONS LES AUTOSTRADES DE LA DESINFORMATION!!! Jeunes padawans, la semaine prochaine, après les légendes urbaines, gloserons nous sur les légendes champêtres, bucoliques et sylvestres. Beau ce sera comme un dessin de Folon…





16:02 Écrit par SON OF BLOG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

CECI EST UN MESSAGE NON AVIAIRE... ...juré, promis, j'ai pas fait des choses avec des canards roumains avant, rien, juste un peu avec des oies blanches, mais bon, c'est pas d'hier, et puis personne n'est parfait. Fucking good blog it is, dedjûû ! Qu'on l'estampille d'utilité publique, et vite fait !

Écrit par : Goular Ramek | 27/10/2005

MERCI, MERCI, n'en jette plus, j'implose d'allégresse, je smegme d'esbaudissement!!!

Écrit par : SON OF BLOG | 03/11/2005

Les commentaires sont fermés.