21/10/2005

ORGIES CATHARES DANS LES FOYERS SOCIAUX

Libérez Claude De Spiegeleer! Rendez-le à sa famille! A son parti! A ses cousins de province! A ses enfants de chœur dont les prépuces endoloris se souviennent encore avec émotion de son dernier passage! Rendez-le aux filles de Tanger sans qui elles n'auraient JAMAIS pu travailler dans un clandé! Rendez-le aux oiseaux de Thaïlande qui grâce à lui sont entrés dans la légende en faisant l'amour au ciel immense! Car maintenant, le bon Claude est un Prince en exil, qui ne pourra JAMAIS PLUS rouler en 4X4 mais devra se contenter d'un vieux taxi.

Mais notre Claude, qui devra opérer une reconversion, est-il recyclable, biodégradable, biocompostable ? Rien n'est moins sûr…

Alors, que va devenir l'Homme, une fois sorti de l'univers carcéral bien membré et des papouilles viriles dans les douches ? Conducteur de tracteur dans les vastes plaines du Borinage ? Extracteur de houblon dans les steppes reculées du Condroz ? Animateur de foires aux bestiaux en caméra cachée à Ciney? Sosie de Ronny Coutteure dans les kermesses de Morlanwelz ? Non, la reconversion sera dure, très dure, pour ne pas dire turgescente!

Finies les garden parties dans les arrière-cuisines de ses villas de Basse-Saxe! Terminées les orgies cathares et autres liposuccions avec des attachées de presse aux mœurs légères! Définitivement closes les baraques à frites où, dans les vapeurs de saindoux et d'huile de moteur, s'entremêlaient dans la confusion la plus totale les appendices maritaux de notables et autres potentats campagnards, pour ne pas dire sylvestres ou champêtres!

Non, en vérité, je vous le dis, libérez ce grand homme qui, par sa Geste Héroïque, à véritablement fait œuvre de salubrité publique en nettoyant les comptes sociaux par le vide! Des familles entières de sdf lui seront éternellement reconnaissantes de leur avoir fait découvrir les joies du contact direct avec la Mère Nature que les pauvres notables provinciaux ont quant à eux perdu dans leurs trop grandes propriétés où ils sont condamnés à errer de boudoir vide en boudoir vide en subissant les affres d'une vilaine flambée leur prenant à la gorge et leur insufflant une telle angoisse qu'ils calment à leur corps défendant par l'absorption de divers cordiaux et autres dindes aux marrons avec lesquelles ils s'étouffent parfois!

Non, Claude, reviens, je t'en prie! Il faut que ton Grand Œuvre puisse continuer afin d'apporter paix et sérénité dans les Foyers! Reviens-nous vite, tu nous manques!


10:08 Écrit par SON OF BLOG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Ringo salaud ! Je suis intimement convaincu que c'est en entreprenant de la plus vile façon une pauvre dinde thailandaise, que Ringo (personnage connu pour être à l'origine de nombreuses infections) sema les germes de l'epizootie de grippe aviaire. Il est vrai que trente plus tôt on ne pouvait pas saisir l'ironie machiavélique du texte : "qui ne meurent pas dans la légende".

Écrit par : Jean-Jackie | 23/10/2005

ET PEUT-ETRE est-il aussi à l'origine d'autres maladies zoophiliquement transmissibles car ne parlait-il pas de ces oiseaux qui "font l'amour au ciel immense"?...

Écrit par : SON OF BLOG | 25/10/2005

Les commentaires sont fermés.