20/10/2005

CROISSANCE, CHANTILLY ET DESCENTE DE SPEED

Hé bien, gentes dames et beaux seigneurs, je me fais un plaisir non dissimulé de relayer cette dépêche qui vient de tomber sur les téléscripteurs:

"Elio Di Rupo entarté à Gand par un inconnu (Belga)

Un inconnu a "entarté" mercredi (19 octobre 2005) le Ministre-Président wallon et président du PS Elio Di Rupo. L'incident s'est produit au café Charlatan au Vlasmarkt à Gand, où M. Di Rupo avait été invité par les jeunes sp.a pour un débat avec la vice-Première ministre Freya Van den Bossche. Juste avant de pénétrer dans le café, il a reçu une tarte à la crème en plein visage. Le lanceur de tarte, qui n'est pas le célèbre Entarteur, a été emmené par la police. (GFR)"

Le redresseur de la Wallonie qui ne jure que par les mots de "productivité, "croissance" et "progrès", comme tous les partis et syndicats d'ailleurs, aurait-il été châtié pour avoir fait son deuxième coming-out en avouant implicitement de par sa brillante politique qu'il était en fait de droite ? Il est vrai que cela ne serait peut-être pas arrivé s'il avait prôné non pas un développement (entendez: croissance)durable mais plutôt une décélération de la croissance et du pillage des ressources environnementales, prémisse d'une décroissance pour les pays riches et une croissance pour les pays pauvres, une plus juste répartition des revenus Nord/Sud, cadres/ouvriers, etc, une diminution du temps de travail à deux heures par jour avec comme corollaire une augmentation des loisirs et des contacts humains et une diminution du chômage, tout cela évidemment si chacun acceptait de sortir de la logique du consumérisme effréné en n'achetant plus des objets polluants qui sont déjà obsolètes le jour où vous les avez et contribuait de ce fait au développement équitable des pays pauvres. Ce sont des idées notamment préconisées par Attac - je n'invente rien, je m'en fais simplement l'écho - et qui sont manifestement perçues comme complètement absurdes et impensables par nos édiles et autres oligarques qui font donc tout ce qu'ils peuvent pour aller le plus vite possible droit dans le mur, aveuglés qu'ils sont par les mirages de la croissance pour la croissance, qui est en soi une forme d'addiction. La descente de speed promet d'être douloureuse. Pour tous.

Or donc, comme le sympathique démagogue est bel et bien dans une logique de marché dont il ne peut et ne veut pas sortir (mais l'a-t-il jamais voulu? J'en doute fort...), c'est bel et bien de crème et châtiment qu'il s'agit, expression joyeusement empruntée au truculent Noël Godin.

En parlant de Noël, Folon, le grrrrrrrrrrrrand autiste, pardon, ARTISTE belge vient en plus de mourir. C'est pas tous les jours que c'est fête !!!



15:28 Écrit par SON OF BLOG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.