08/09/2005

SPECULUMS FOURRES ET IVRESSE DES PROFONDEURS

Barbara Louys et Armelle se lèchant l'entrecuisse dans un film olé-olé, ça vous tente ?
Bien, moi aussi. Mais franchement, Jacques Mercier turgescent, quel intérêt, sauf anthropologique ? Je vous le demande... Ceci dit et cela étant dit, il semblerait bien que des choses a priori pas très ragoûtantes, voire franchement navrantes et carrément érectiles se trament dans les back-rooms obscures de la RTB.
 
Au fait, saviez-vous que le F de ladite chaîne publique, ajouté tardivement, est celui de Fist-Fucking ? Ce serait Christian Druitte, l'ancien administrateur-général, qui sous des dehors bonhommes et joviaux, cacherait en fait un penchant certain pour cette pratique somme toute assez méconnue et aurait répandu voire généralisé son usage dans certaines caches dissimulées dans les sous-sols du Bld Reyers... Mais loin de moi l'idée de faire croire que cela aurait entaché la qualité et le sérieux habituels des programmes de notre bonne chaîne. Que nenni non pas!
 
Qu'il suffise de se rappeler par exemple cette séquence mémorable où Luc Beyer, pataphysicien devant l'éternel, se déshabilla et s'enfonça le pied gauche dans le rectum en plein JT afin de mettre en pratique un viel adage Shadok bien connu, à savoir qu'il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que sa connerie sur des choses intelligentes...
 
Il ne faudrait pas non plus oublier ce one-shot du truculent Guy Lemaire qui, après avoir ingurgité les trois-quarts d'une caisse de rouge millésimé, qu'il se fait offrir par chaque restaurateur à qui il consacre une émission, se trouvait dans un état d'enchantement tel qu'il décida tout de go de tourner une émission spéciale, variante quelque peu exotique de son émission-phare, sobrement intitulée "Télétourisme sexuel à Laeken", où était offert à nos yeux émerveillés et un rien ébahis le spectacle émouvant du célèbre animateur tentant péniblement d'introduire une caméra chirugicale dans l'urètre de la Reine-Mère, dont les voies navigables s'étaient desséchées depuis bien longtemps...
 
Que l'on se remémore aussi une des toutes premières émissions de téléréalité de l'histoire, à savoir le grand reportage mené par André Urbain, poète burlesque, philosophe kantien et journaliste à ses heures, sur la fabrique de spéculums fourrés de Sars-la-Buissière, ce qui lui a d'ailleurs valu quelques critiques incompréhensibles de la part de certains groupuscules folkloriques attachés au respect des valeurs traditionnelles et aux moeurs du terroir. Ce qui n'a pas empêché à d'aucuns de clamer qu'il fallait vivre avec son temps et à bon nombre de pédologues, pédodontistes et autres pédopsychiatres de faire leur coming-out...
 
Sans oublier cette mémorable émission des Jeunes Solistes animée par le toujours très humble et décoratif Gérard Dumortier, par ailleurs auteur d'un brillant traité sur le harcèlement moral dans les jardins botaniques, où ce dernier, probablement en proie à une crise mystique où à l'ivresse des profondeurs, allez savoir, se mit tout d'un coup à déclamer en latin et à l'envers l'intégralité des Oeuvres de Patrick Topaloff.
 
Comme on le voit, à la RTB, ce n'est pas toujours touchers rectaux et sucettes à l'anus mais parfois, parfois, quand la lune est pleine et que le castor musqué brame au coeur de la palmeraie ardennaise, le débat s'élève pour atteindre des hauteurs métaphysiques assez vertigineuses et par ailleurs fort rarement égalées.


12:01 Écrit par SON OF BLOG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

La patrouille des Castors. Bravo pour la grumeleuse allusion à Gainsbourg et à cette chIanteuse de France Gall!!!

Écrit par : lain rimon | 08/09/2005

HE OUI, d'autant plus que dans Gainsbarre, il y a barre (à mine) et que cela nous rappelle furieusement et voire même assez sauvagement les ébats borains d'André Urbain lors d'un reportage passablement alcoolisé dans le café "AU CUL DE GRISOU"...

Écrit par : SON OF BLOG | 09/09/2005

Les commentaires sont fermés.