03/06/2005

TOUT EST-IL VRAIMENT BON DANS LE COCHON ?

Or donc,
par un beau matin où le soleil poudroyait au dessus de notre riante capitale, un voleur de disques sévissait allégrement dans plusieurs disqueries de seconde main du Centre. Pris sur le fait alors qu'il tentait de revendre les articles volés, il s'en fut accompagné des gentils disquaires forts mécontents au commissariat le plus proche, où il nia en affirmant que la marchandise lui appartenait. Les gentils disquaires eurent beau tempêter et fulminer, rien n'y fit. Car ce qu'ils ne savaient que trop bien, c'était qu'ils avaient affaire à des vilains policiers tristement réputés pour leur adhérence à certaines thèses extrêmes, et nous ne parlons pas de l'extrême-centre. Arriva ce qui ne devait pas arriver, ils furent promptement éconduits par la triste police d'Etat qui déclara qu'il n'y avait aucune preuve que la marchandise n'appartenait pas au monsieur, à qui ils DÉLIVRÈRENT UNE ATTESTATION selon laquelle les beaux disques étaient bien sa propriété. Quant aux gentils disquaires, ils furent courtoisement mais fermement priés de ne plus y revenir.
Touriste, si l'envie te prend de visiter ce haut lieu de la culture, de la tolérance, de l'intelligence, de la démocracie et de l'ouverture à l'autre en général, sache que le beau commissariat se trouve à deux pas de la Grand Place...

09:05 Écrit par SON OF BLOG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.